Missguadeloupe971

En route sur unblog.fr

 
  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2015

Plage Guadeloupe, road trip à l’anse du Soufleur à Port Louis

Le Souffleur est par excellence la plage du Grand Cul-de-Sac Marin. Dans sa valise des attraits, son étui à séduction, le bourg de Port-Louis dispose d’un front de mer diversifié. Passé le centre-ville en damier aux rues captives des noms de personnages historiques, défenseurs de la cause des peuples, il y a lieu de s’enfoncer dans un couloir sans cachet, aux senteurs de cuisine. L’arrivée en entonnoir débouche sur l’anse et sa grande plage publique. Trois angles configurent cet espace touristique et récréatif. D’abord, l’arrière-pays proche, occupé par un lotissement qui a contribué à chasser les ardeurs piquantes des microscopiques bestioles indésirables qui n’ont pas cessé d’empoisonner l’image légendaire de la plage dès 16 heures. Plus en avant, sur la plage, le relais d’arbres fruitiers ornementaux donne une petite impression d’exubérance à l’esplanade aménagée et entretenue. En effet, l’élégante rangée de poiriers-pays et de tamariniers « bord de mer », droits comme la justice, investissent côté plage de vastes aires de pique-nique.

Road Trip en voiture de location

Image de prévisualisation YouTube
Des carbets soigneusement situés sont convertis en points d’observation idéals sur l’océan. On se plaît à jouir du paysage où se rencontrent en différé le ciel et les eaux marines, sous la bénédiction lointaine d’îlets solitaires et de la vénérable Pointe Allègre. On aura lu ou appris que dans la réserve du Grand Cul-de-Sac marin, livrée à notre attention oculaire, une faune spécifique abonde et assure l’équilibre d’un milieu naturel pas comme les autres. On saura également que, de part et d’autre de l’anse, sur les rives du lagon vert et bleuté, la mangrove attire la curiosité écologique. Du reste, en retrait du prolongement de la plage, on aperçoit la tache sombre de la forêt littorale et l’on devine l’existence grouillante des crabes, poissons, oiseaux et lapias.

Peu après les Hauts de Saint-François, une route du nom de Chemin de Bouquet disparaît . À son commencement, au lieu-dit Sainte-Marie, et durant tout le parcours, se succèdent des calvaires immaculés matérialisant un chemin de croix. Une fois les dernières maisons évanouies et un sobre moulin dépassé, une descente s’amorce et le terminus s’impose alors devant la chapelle frontale de la Baie Olive. Sur le versant opposé, deux petits édifices en forme de mausolées en marge de la civilisation exhibent aussi leur croix sommitale. Manifestement, le parcours, emprunté même sous un soleil de plomb, se veut un haut lieu de piété locale.
À droite, en arrière d’une cabane abandonnée à l’allure de poulailler, se cache cette langue d’eau pénétrante à laquelle a été attribué légitimement le qualificatif de Baie Olive. En effet, la topographie en ballon de rugby interpelle tant k mique de creusement s’inscrit dans la géométrique, l’art secret de la découpe et de l’incurvation.

Un sentiment d’apaisement, de sérénité rendue le calme du lagon naît ici en parfait contraste avec la bordure rocheuse, érigée en strapontin d’observation, on remarque comme une première et large marche d’escalier à fleur d’eau permettant à quelques pêcheurs et plongeurs sous-marins du dimanche de se livrer à leur passion.
Sur la gauche, la perspective littorale se fait prometteuse. Le plateau vient mourir dans l’océan en figeant le modelé d’un coteau ébouriffé. Le paysage, malgré lui, fait grise mine, empreint de sa robe gris souris des fourrés ternis par les embruns et tournés vers l’ouest, le dos au vent dominant. L’arrivée sur cette plage déserte s’accompagne d’une descente de talus en fer à cheval lovant une blonde étendue de sable fin. On peut y admirer l’éternel galop en nappe des vagues ralenties sur ce timide linéaire de plage.
La tentation du bain est alors irrésistible. Toutefois, la dangereuse poussée du reflux, conjuguée à l’entortillement des algues aux chevilles, oblige à la vigilance.

Dans : Guadeloupe
Par missguadeloupe971
Le 7 juillet 2015
A 17 h 51 min
Commentaires : 0
 
 
 

Takama vacances |
Takama maroc voyages |
Voyages vacances Maroc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Auroreindia
| Londontrip2013
| Jumatindia